J14: retour au pays

Et voilà, après deux semaines japonaises, la fin des vacances est arrivée. C’est donc vers 9h que nous quittons notre hôtel tokyoïte direction la gare de Shinagawa pour prendre le Narita Express qui nous amènera en une heure à l’aéroport.

Durant le trajet, j’avoue que j’éprouve déjà un sentiment de nostalgie teinté de tristesse à l’idée quitter le Japon, Même si toutes les bonnes choses ont une fin, je suis déjà impatient à l’idée de retourner dans ce pays magnifique et à continuer son exploration et sa découverte.

Arrivés à l’aéroport et après avoir passés les différents contrôles de sécurité, nous avons près de deux heures devant nous avant d’embarquer. Nous en profitons pour faire de derniers achats dans les boutiques duty free mais également déjeuner puisque nous embarquons à 14h et que je doute qu’un repas soit servi avant le soir (et bien sur, j’ai eu tort puisqu’un repas fut servi à peine 30 min après le décollage).

WP_20141010_001

Du coup, j’ai pu en profiter pour effacer la frustration de hier soir puisque nous avons déjeuné au McDo et que j’ai pu essayer le sandwich spécial Halloween, le burger noir (proposé afin de contrer Burger King et son Kuro Burger).

WP_20141010_003

Et bien après dégustation, je suis étonné puisque le goût de ce black burger est vraiment différent et se démarque du Deluxe dont il s’inspire. Et honnêtement, c’est plutôt pas mal et je donne donc un bon point à McDo pour cette nouvelle recette qui n’est pas simplement un artifice marketing !

Bon, il 13h30 et c’est déjà l’heure d’embarquer et de dire au revoir au Japon…

WP_20141010_002

A bord, je me prépare psychologiquement à souffrir pendant plus de 12h, du fait du cruel manque de place de la classe eco… . Dans tous les cas, je tiens à signaler qu’à l’instar du vol aller, le service à bord proposé par ANA est impeccable, 100% japonais en fait.

WP_20141010_005

Arrivés à Roissy sur les coups de 20h, c’est fatigués que nous récupérons nos bagages sans encombre. Après un dernier au revoir, chacun reprend la direction de son chez soi, un peu triste tout de même mais avec des souvenirs incroyables de ce superbe voyage.

Personnellement, j’attends déjà avec impatience mon prochain séjour au pays du soleil levant…

Publicités

J13: Nokogiriyama

Dernier jour de visites aujourd’hui avant de reprendre l’avion demain en début d’après midi. Ce voyage a vraiment défilé à toute vitesse et c’est dur de se dire qu’il est pratiquement terminé… . Mais trêve d’apitoiements, nous allons profiter au maximum de ce dernier jour sur le sol japonais.

Nous avions donc le choix entre deux sites totalement opposés aujourd’hui, à savoir la ville de Yokohama ou le mont Nokogiri. Après une décision prise à l’unanimité de notre groupe, nous optons pour la destination nature, direction donc Nokogiriyama.

Ce site, peu connu et donc peu fréquenté, jouit tout de même d’une excellente réputation. Par contre, pour le rejoindre depuis Tokyo, il faut accepter de faire deux bonnes heures de train (avec une correspondance bien sur) mais le jeu semble en valoir la chandelle.

Nous partons donc de la gare centrale de Tokyo dès 9h et c’est à 11h30 que nous atteignons finalement notre destination, à savoir la petite gare de Hamakanaya, au pied du mont Nokogiri.

WP_20141009_001

L’intérêt du mont Nokogiri réside en un incroyable complexe bouddhique, avec comme point culminant un immense bouddha taillé directement dans la pierre. Par ailleurs, ce sanctuaire comprend diverses points de vues et autres petits temples qui sont reliés entre eux par un ensemble de 2500 marches taillées à fleur de montagne.

L’entrée du sanctuaire est accessible via un téléphérique ou par divers chemins de randonnée. Bien entendu, nous avons choisi de nous y rendre à pied via un sentier de 4kms. Une fois encore, certains passages bien pentus furent plus difficiles à négocier que prévu…

WP_20141009_002

WP_20141009_003

Arrivés à destination, le point de vue culminant du sanctuaire (à 600 mètres d’altitude) est tout simplement magnifique !

WP_20141009_009

Arrive ensuite le premier bouddha taillé dans la pierre qui est déjà très impressionnant.

WP_20141009_006

Mais son grand frère, le plus grand du Japon, nous laisse simplement sans voix…

WP_20141009_010

Nous profitons ensuite de l’ombre du grand bouddha pour pique niquer avec nos traditionnels bentos achetés ce matin. Manger devant bouddha, une expérience unique…

WP_20141009_011

Pour le retour, nous jouons la sécurité, et nous empruntons le téléphérique qui nous ramène à la petite gare de Hamakanaya.

WP_20141009_012

Après 2h de voyage, nous regagnons Tokyo sur les coups de 18h. Le trajet fut certes long mais il vaut largement le coup, et ce sans le moindre doute !

Avant de quitter le Japon, je tenais absolument à goûter le Halloween Burger chez McDo, un burger noir (tiens tiens…) en édition limitée et bien entendu exclusif au marché nippon. Malheureusement, n’arrivant pas à localiser le McDo près de notre hôtel malgré plusieurs tours de pâtés de maison, j’ai du oublier cette idée et je me suis donc rabattu pour la dernière fois sur un petit bento (ça va tellement me manquer…).

WP_20141009_013

Au programme demain : retour en France…

J12: Le mont Takao

Aujourd’hui, programme nature puisque nous avons prévu de passer une bonne partie de la journée au mont Takao (Takao-san pour les intimes). Dans les faits, une randonnée de trois bonnes heures est prévue avec la visite d’un temple sur le chemin.

Départ à 9h de l’hôtel direction Shinjuku pour prendre le train vers le Takao-san. Shinjuku étant à près de 45 min, nous arrivons à l’une des plus célèbres gares de la capitale vers 9h45 où la Chuo Line nous amènera à notre destination une heure plus tard, soit vers 11h.

WP_20141008_009

Comme repéré en amont, nous allons emprunter le chemin de randonné n°1 qui, d’une longueur de quatre kms, nous amènera au sommet du mont Takao à 600 mètres d’altitude.

WP_20141008_001

Par contre, ce qui n’était pas prévu, ce sont certains passages vraiment ardus où la pente devait avoisiner les 20%. Je pense aussi que la fatigue accumulée depuis le début du voyage ne nous a pas facilité la tâche.

WP_20141008_003

A mi-chemin, nous en profitons pour visiter le temple Yaku-o-in qui présente vraiment un cachet particulier car complètement perdu au milieu de la forêt.

WP_20141008_006

WP_20141008_005

 

Et puis, au bout du chemin, c’est enfin le sommet du Takao san qui présente un point de vue magnifique sur Tokyo. Il est même possible de distinguer au loin la Tokyo Sky Tree, la plus haute tour de la capitale.

WP_20141008_004

Nous profitons également de la vue pour pique-niquer avec au menu les traditionnels (mais toujours délicieux) bentos.

WP_20141008_008

La descente est bien plus aisée et c’est vers 15h que nous atteignons la gare et reprenons le train direction Tokyo. Après un passage à l’hôtel pour se rafraîchir, direction Shinjuku pour une dernière promenade avant le dîner.

Ce soir, c’est sushis au programme car on ne pouvait décemment pas quitter le Japon sans goûter à cette spécialité japonaise !

WP_20141008_010

Et puis, pour finir le repas en beauté, nous prenons un petit dessert à l’excellent bar Artnia (appartenant à Square Enix). Mes pancakes au caramel à la sauce Shinra furent d’ailleurs un vrai régal !

WP_20141008_011

Au programme demain : Nokogiriyama

J11: Nikko

Superbe journée en perspective marquant enfin le retour du soleil sur Tokyo. En théorie, si les prévisions météos s’avèrent un minimum fiables, le ciel bleu devrait être de mise pour toute la fin de notre séjour.

C’est donc plein d’entrain que nous prenons le train dès 9h pour rejoindre Nikko. La ville, bien que très touristique, est étrangement assez mal desservie et il n’existe aucun train direct pour cette dernière. Conséquence, près de 2h de trajet avec les correspondances et ce n’est que vers 11h que nous atteignons notre destination.

WP_20141007_001

Le programme de la journée sera essentiellement constitué de visites de temples puisque Nikko est un berceau de la religion shintoïste japonaise.

Nous commençons par le Rinno-ji, où nous sommes accueillis par le moine Shodo Shonin, qui fonda le premier sanctuaire bouddhiste de la région.

WP_20141007_003

Malheureusement, le reste de la visite du temple est quelque peu perturbé par les importants travaux de rénovation qui ont nécessité de bâcher intégralement le bâtiment. Néanmoins, certaines parties restent accessibles et doivent être vues, ne serait ce que pour les diverses sculptures présentées.

WP_20141007_004

Nous nous rendons ensuite au Taiyuin byo qui s’avère être la sépulture de Iemitsu Tokugawa, un grand nom de cette famille de shoguns qui dirigea le Japon pendant 250 ans jusqu’à la restauration des Meiji. L’allée boisée qui mène au tombeau est superbe…

WP_20141007_005

WP_20141007_006

Il est déjà près de 13h lorsque nous arrivons au Tosho gu, un sanctuaire shintoïste regroupant un ensemble de bâtiments plus majestueux les uns que les autres.

WP_20141007_007

Il s’avère néanmoins que le sculpteur de l’époque avait quelques difficultés à représenter correctement les éléphants.

WP_20141007_008

Nous finissons notre tour de Nikko avec les abysses de Kanman ga fuchi qui s’avèrent être un petit sentier tranquille au bord d’une rivière bordée de petites statuettes bouddhiques.

WP_20141007_011

Retour ensuite à la gare pour reprendre le train vers Tokyo et comme il est près de 15h30 et que nous n’avons toujours pas déjeuné, passage obligatoire dans un combini pour acheter un petit bento à savourer dans le train.

WP_20141007_012

Arrivés à Tokyo sur les coups de 17h30, nous en profitons (probablement pour la dernière fois) pour faire un crochet à Akihabara pour effectuer de derniers petits achats. Et coup de chance, je trouve dans la dernière boutique visitée à son dernier étage la figurine que je recherchais depuis le début du séjour !

WP_20141007_019

Et pour finir la journée en beauté, rien de tel qu’un petit riz curry !

WP_20141007_013

Au programme demain: le mont Takao

J10: Tokyo et typhon

Après avoir vu hier notre dimanche partiellement gâché par de fortes pluies, nous sommes dans une situation similaire ce matin puisqu’un typhon était de passage sur Tokyo. Au départ, nous avions prévu de passer la matinée sur l’île artificielle d’Odaiba dans le complexe Joypolis (un mini parc d’attraction d’intérieur) mais arrivés à la gare de Shinagawa, nous constatons que près de 80% des lignes de train sont coupées, la faute à ce fameux typhon.

Nous passons donc la matinée à faire du shopping dans divers centres commerciaux, ce qui m’a permis d’aller à l’Eva Store (magasin à la gloire de Evangelion, le meilleur anime de tous les temps) et de faire quelques petits achats.

WP_20141006_010

Par ailleurs, lors de notre shopping, nous avons eu le plaisir de tomber sur une boulangerie et je n’ai donc pas pu résister à la tentation d’acheter une demi baguette qui m’a tout de même coûté la bagatelle de 300 yens (soit 2,20 €).

WP_20141006_002

Vers midi, le typhon est passé et le ciel bleu est enfin de retour sur Tokyo. Nous prenons donc le chemin de Shinjuku pour visiter la tour du gouvernement municipal tokyoïte qui propose un centre d’observation à son sommet. Malheureusement, le typhon a laissé des traces et la visite est impossible aujourd’hui…

WP_20141006_003

Par effacer cette déception, nous décidons de déjeuner au Burger King afin de tester notamment leur nouveau burger exclusif au marché japonais, le Kuro Burger qui a la particularité d’être noir (pain et fromage). Au final, bien que son goût soit sensiblement différent du Whooper, ce n’est pas la révolution annoncée. Bref, encore du bon marketing de la part de l’enseigne américaine…

WP_20141006_005

Nous enchaînons ensuite par un passage dans Kabukicho, un secteur de Shinjuku que j’apprécie particulièrement et dans lequel était situé notre hôtel lors de notre passage à Tokyo en 2013.

WP_20141006_004

WP_20141006_008

Il était ensuite prévu de se balader au Shinjuku Gyoen, un magnifique jardin mais une fois encore, nous avons trouvé porte close…

WP_20141006_007

Nous nous sommes par la suite séparés puisque pendant que mes deux compères sont allés voir la Tokyo tower, j’ai pour ma part décider de passer le reste de l’après midi à Akihabara où j’ai pu flâner dans les diverses boutiques geeks du quartier mais également passer une bonne heure dans une salle d’arcade où j’ai pu m’adonner totalement à Project Diva !

Et pour terminer la soirée en beauté, rien de tel qu’un petit bento !

WP_20141006_012

Au programme demain : Nikko